Evitez le piège des smoothies

  • Portrait de Marc
    Marc
  • le 29 mai 2017
Conseil & Astuce
Evitez le piège des smoothies

Les smoothies sont délicieux, rafraîchissants et faciles à préparer. Il suffit d’ajouter les ingrédients dans un blender et d’appuyer sur le bouton, c’est vraiment à la portée de tout le monde. Le smoothie est généralement mis en avant comme une boisson santé idéale.

Et c'est justifié car vous pouvez mixer une quantité incroyable d'aliments variés et principalement crus ce qui apportera une bonne dose de vitamines, oligo-éléments, minéraux, anti-oxydants, etc. Mais si vous ne faîtes pas attention, vous pouvez complètement déséquilibrer votre alimentation en tombant dans une surconsommation de glucides (sucres). En effet, absorber des fruits sous forme liquide causera immédiatement un pic de sucre dans votre sang. La raison s’explique par le fait que les liquides s’étalent sur une large surface ce qui permet à l’estomac d’absorber les glucides en masse. Par exemple « Si vous commencez votre journée avec un smoothie ou un jus », même s’il est équilibré en terme de dosage de macronutriments, votre sucre dans le sang va augmenter rapidement, vous allez stocker de la graisse, et vous allez brûler les glucides rapidement, vous redonnant vite une sensation de faim.”- Nick Massie. Lorsque les fruits sont mixés dans un blender, les fibres sont en partie détruites, et la digestion est donc accélérée. Vous pouvez facilement imaginer un morceau de pomme qui se décompose lentement dans votre estomac comparé à de la compote. Le sucre est alors absorbé à vitesse maximum accablant les capacités du foie à métaboliser le sucre, et ce sucre en excès sera transformé en gras.

A quel moment consommer les smoothies ?

Consommer un smoothie peut être à votre avantage immédiatement après un entraînement. En effet, à ce moment là, vos taux d’hormones sont faibles, les muscles sont remplis de déchets, le stock de glycogène est au plus bas et les protéines ont été métabolisées pour compenser en énergie. Cette période comprise entre 40 et 60 minutes s’appelle la fenêtre métabolique. Pendant cet intervalle de temps, les nutriments sont beaucoup mieux assimilés par l’organisme et entièrement consacrés aux muscles, il est préférable de consommer des aliments rapidement assimilables sous forme liquide. Le smoothie est donc un bon snack post-workout si vous ajoutez en + le bon dosage de protéines et de lipides. Votre récupération sera améliorée d’autant plus que c’est une boisson alcalinisante qui fera baisser l’acidité produite par votre organisme et vous permettra une meilleure récupération. En dehors de l'entraînement, consommer un smoothie ne doit pas être une habitude quotidienne mais de temps en temps il peut aussi être le meilleur choix lorsque vous êtes face à plusieurs options car les calories sont propres contrairement à une pâtisserie par exemple (votre système n’absorbera pas dans ce cas des huiles de mauvaise qualité, de la farine raffinée ou des sucres ajoutés).

« Rappelez vous que si la pire chose que vous faites est de boire un smoothie, c’est quand même mieux que 95% de la population » - Nick Massie

Comment faire un smoothie équilibré ?

Il est recommandé de ne pas consommer de smoothie uniquement rempli de fruits. Pensez à diminuer les glucides et à augmenter les protéines, les acides gras essentiels et les fibres. Cette action aura pour effet d’augmenter le sentiment de satiété et un meilleur maintien musculaire. Par exemple, les végétaux verts à feuilles contiennent des fibres et des micronutriments, qui peuvent aider à prévenir le diabète, les maladies cardiaques ou le cancer. Regardez ma recette de smoothie vert !

Inspiré de l'article Avoid the Smoothie Trap de Hilary Achauer pour le CrossFit Journal

Partager cet article :