LA TRANSFORMATION DES ALIMENTS NOUS REND SUSCEPTIBLE DE MANGER PLUS

  • Portrait de Marc
    Marc
  • le 24 novembre 2020
Article
LA TRANSFORMATION DES ALIMENTS NOUS REND SUSCEPTIBLE DE MANGER PLUS

Quelque chose dans la transformation industrielle des aliments nous rend plus susceptibles de trop manger, selon une nouvelle étude. Les volontaires ont mangé plus et pris plus de poids avec un régime fortement transformé qu'un régime non transformé, même lorsque les deux régimes avaient les mêmes calories et nutriments disponibles.

20 personnes en bonne santé ont passé 28 jours consécutifs dans un établissement des National Institutes of Health, sans aucune excursion. Ils portaient des vêtements amples pour qu'il leur soit plus difficile de deviner si leur poids changeait. Chacun a été limité à un régime «ultra-transformé» ou à un régime «peu transformé» pendant 2 semaines, puis est passé à l'autre régime pendant 2 semaines supplémentaires.

Les repas du bras ultra-transformé de l'étude comprenaient des céréales pour petit-déjeuner emballées, du yaourt sucré, des raviolis en conserve et des hot-dogs. Ceux du régime non transformé comprenaient des flocons d'avoine, les légumes cuits à la vapeur, des salades et du poulet grillé.

Les participants avaient la liberté de choisir la quantité à consommer. 

Les chercheurs ont découvert qu'à la deuxième semaine de chaque régime, les personnes mangeaient, en moyenne, environ 500 calories de plus par jour lorsque l’alimentation était ultra-transformée. 

Cette consommation supplémentaire a conduit à un gain de poids d'environ un kilogramme au cours des 2 semaines de régime ultra-transformé, contre une perte d'environ un kilogramme sur le régime non transformé. Si les participants avait continué de manger ces 500 calories supplémentaires, ils auraient pris beaucoup plus de poids avec le temps.

 

L'effet de la transformation va au-delà des calories

  • La transformation industrielle produit des aliments plus tendres qui sont plus faciles à mâcher et à avaler - et donc plus faciles à consommer. Les participants ont mangé plus rapidement avec le régime ultra-transformé, et des études ont montré que les gens ont tendance à manger plus lorsqu'ils mangent plus vite. 
  • Les repas ultra-transformés contenaient un peu moins de protéines, et certaines recherches ont montré que les gens ont tendance à manger jusqu'à ce qu'ils atteignent un certain objectif protéique. Si la protéine est plus diluée, les gens consommeront plus de calories pour atteindre le même objectif.
  • Les aliments ultra-transformés ont également tendance à être plus denses en énergie - ils contiennent beaucoup plus de calories par gramme.
  • Et les aliments plus denses en énergie conduisent les gens à manger plus de calories parce qu'ils ont tendance à manger un poids ou un volume constant de nourriture au jour le jour.

A l’inverse, des tests sanguins ont également révélé que, lorsqu'ils suivaient un régime non transformé, les personnes avaient des niveaux plus élevés d'une hormone coupe-faim appelée PYY et des niveaux inférieurs de l'hormone stimulant l'appétit, la ghréline.

Tags: 
Partager cet article : 

L'auteur de l'article :

Portrait de Marc
Marc

Marc est éducateur sportif, entraineur CrossFit® et diplômé en nutrition. Sa mission est de vous aider à atteindre votre meilleure forme physique grâce à des programmes d'entrainement et de nutrition.